Microsoft vient d’annoncer le rachat de GitHub, leader de la gestion de versions et de l’hébergement de code en ligne, pour 7,5 milliards de dollars. Un mariage qui n’est pas surprenant, Microsoft était depuis quelques années très actif dans le monde de l’open source, mais qui pourrait faire grincer des dents les développeurs qui utilisent le service. Or ce sont justement ces développeurs qui motivent cette acquisition.

Microsoft a décidé de faire l’acquisition de GitHub, la plus grande plate-forme web d’hébergement de code et de gestion de développement logiciel, pour 7,5 milliards de dollars. L’entreprise a officiellement annoncé sa décision ce lundi 4 juin, après que l’information ait fuitée le 3 juin au soir dans Bloomberg. Cette acquisition est stratégique pour Microsoft et se place dans la continuité de ses efforts pour (re)conquérir un maximum de développeurs tiers.

 

Une stratégie de reconquête des développeurs pour Microsoft

L’histoire de Microsoft a débuté avec la publication d’outils de développement (avant même la sortie de MS DOS), et le désir de l’entreprise d’être un acteur de référence pour les développeurs est resté fort au fil des ans. Il est incarné par des produits comme Visual Studio ou le framework .NET. Rien d’étonnant à cela : une plate-forme sans développeurs tiers est appelée à rapidement mourir, comme Microsoft en a fait l’expérience avec Windows Mobile.

 

Or l’entreprise souffre d’une réputation mitigée auprès d’une large portion de développeurs, héritée en partie de sa politique au début des années 2000 (favorisant son écosystème propriétaire alors que le logiciel libre et l’open source étaient en plein essor) et compliquée par le fait que Microsoft n’a pas su s’imposer sur le marché des smartphones. Windows, qui fut longtemps le fer de lance de l’entreprise, n’est aujourd’hui plus sa priorité.

 

Github en difficultés financières

Investir dans GitHub, qui s’appuie sur le système de gestion de versions open source Git (développé par Linus Torvalds), est un énième signal que “Microsoft a changé”. Le nouveau Microsoft est un contributeur majeur au noyau Linux, a publié plusieurs de ses projets en open source et était également depuis quelques temps l’un des plus grands utilisateurs de GitHub.

 

D’après Bloomberg, GitHub aurait choisi de se vendre à Microsoft (plutôt qu’à une autre entreprise ou que d’entrer en Bourse) en partie car ses dirigeants auraient été impressionnés par Satya Nadella, le CEO de Microsoft. Chris Wanstrath, cofondateur et actuel CEO de GitHub, deviendra “technical fellow” chez Microsoft une fois l’acquisition complétée. Il travaillera sur des “initiative logicielles stratégiques” sous les ordres de Scott Guthrie. Le rôle de CEO reviendra à Nat Friedman, fondateur de Xamarin et Corporate Vice President of Developer Services chez Microsoft depuis 2016.

 

Il est important de noter que la situation financière de GitHub laisse à désirer. L’entreprise tente tant bien que mal depuis plusieurs années de monétiser sa plate-forme avec une place de marché ou une version “entreprise”, mais sans grand succès. Elle a accusé 66 millions de dollars de pertes sur les trois premiers trimestres 2016, et est sans CEO depuis neuf mois.

 

Les développeurs resteront-ils chez un GitHub possédé par Microsoft ?

Plus de 27 millions de développeurs et 1,8 million d’entreprises (dont Facebook, Google, IBM, Walmart, la Nasa…) utilisent GitHub aujourd’hui, et c’est ce qui a motivé ce rachat. Cependant, le grand défi pour Microsoft consistera à éviter un exode des développeurs vers une plate-forme concurrente. Comme évoqué plus haut, la réputation de Microsoft, même si l’entreprise a changé ces dix dernières années, reste défavorable auprès d’un grand nombre de développeurs. Un courant s’est par exemple lancé sur les médias sociaux pour migrer vers GitLab, un concurrent de GitHub. L’entreprise indique avoir vu son nombre de soumissions journalières de projets augmenter par dix.