Expert en solutions Opensource & Cloud / Certifié OPENSTACK & LPI

+ (225) 20 004 640

Infrastructure & Système Linux

Home Infrastructure & Système Linux

Contactez-nous

Cocody Riviéra Bonoumin - Lot 302 Ilot 23, I 80, Abidjan.

Phone : (+225) 20 00 46 40

Email : infos@veone.net

Brochure

PROXMOX : Virtualisation KVM

Proxmox VE est une plate-forme open source complète pour la virtualisation d’entreprise globale qui intègre étroitement les conteneurs hyperviseurs et LXC KVM, les fonctionnalités de stockage et de mise en réseau définies par logiciel sur une plate-forme unique et gère facilement les clusters dans l’interface de gestion Web.

Les fonctionnalités d’entreprise et le focus 100% logiciel font de Proxmox VE le choix idéal pour virtualiser votre infrastructure informatique, optimiser les ressources existantes et augmenter l’efficacité avec un minimum de dépenses. Vous pouvez facilement virtualiser les charges de travail des applications Linux et Windows les plus exigeantes et étendre de manière dynamique vos processus informatiques et de stockage à mesure que vos besoins augmentent, tout en vous permettant de rester adaptable à la croissance future de votre centre de données.

L’Hyperconvergée avec PROXMOX

Déployer une infrastructure de virtualisation hyverconvergée est possible en couplant Proxmox à CEPH STORAGE.

OPENSTACK : Cloud Privé

OpenStack est une initiative open source d’infrastructure en tant que service, ou IaaS (Infrastructure as a Service), destinée à créer et à administrer des groupes importants de serveurs privés virtuels au sein d’un datacenter. Les objectifs de l’initiative OpenStack consistent à prendre en charge l’interopérabilité entre différents services Cloud, et à permettre aux entreprises d’élaborer des services en Cloud de type Amazon au sein de leurs propres datacenters.

OpenStack est disponible gratuitement sous licence Apache 2.0.

 

Nos ingénieurs certifiés OPENSTACK pourrons vous accompagner dans la mise en place et le déploiement de votre Cloud Privé ou Public.

RANCHER : Docker & KUBERNETES

Kubernetes est une plateforme open source d’orchestration de containers créé par Google.

Les containers (Dockers) sont une méthode de virtualisation de système d’exploitation permettant de lancer une application et ses dépendances à travers un ensemble de processus isolés du reste du système. Cette méthode permet d’assurer le déploiement rapide et stable des applications dans n’importe quel environnement informatique.

 

Rancher, projet open-source créé par la société Rancher Labs est un outil gratuit d’orchestration de conteneurs Docker. Il permet de facilement déployer des conteneurs Docker sur des machines possédant Docker. Grâce à une configuration simple et complète, il permet de lier ses conteneurs afin de composer des architectures de services.

 

Toute notre Infrastructure Cloud GO est basé sur ses technologies pourquoi pas vous ?

RANCHER, un orchestrateur

Découvrez comment Rancher facilite l’administration et le déploiement de clusters KUBERNETES.

CEPH : Stockage distribué

Ceph est en quelques années devenu la technologie qui compte dans le monde du stockage open source, en particulier du fait de son intégration avec OpenStack et de sa polyvalence. Solution open source de stockage en mode distribué, Ceph permet de bâtir des infrastructures à moindre coût à la fois évolutives et tolérantes aux pannes.

 

Elle fait partie de la famille des solutions de Software-defined Storage (SDS). Cette approche SDS dissocie le matériel de stockage physique de l’intelligence propre à la gestion du stockage des données. Ainsi distribuée, la plateforme présente une capacité de dimensionnement très importante, étendant le stockage jusqu’à plusieurs pétaoctets ; tout en offrant une forte résilience, les données étant répliquées à différents endroits d’un cluster.

 

En cas de panne de disque, la plateforme se “reconstruit”. L’administration est également simplifiée grâce à une gestion automatisée basée sur des règles.

Grâce à sa couche d’abstraction Rados (pour Reliable Autonomic Distributed Object Store), Ceph autorise un stockage en mode bloc, objet ou par système de fichiers compatible Posix, le standard qui définit les interfaces communes aux systèmes de type Unix.

CEPH, Un système de stockage polyvalent

Découvrez comment CEPH facilite l’administration et le déploiement d’infrastructure de stockage

By REDHAT.

  1. – MTN CÔTE D’IVOIRE
  2. – ORANGE CÔTE D’IVOIRE
  3. – CLOUD4AFRICA
  4. – CNAM
  5. – SNEDAI TECHNOLOGIES

 

Appliance

Une Appliance est un produit, matériel et logiciel, qui permet de répondre à un besoin par une solution clé en main. L’ensemble matériel et logiciel est intégré et pré-configuré avant la livraison au client, pour fournir une solution à un problème particulier. Dans le contexte de la virtualisation, l’Appliance permet la gestion massive de machines ou de serveurs virtuels, avec la possibilité de leur allouer dynamiquement des ressources : mémoires, processeurs ou espace disque.

 

Broker

Il regroupe les services de routage, de Switch virtuels, de serveur Apache, DNS interne (broker.ndv®), de répartiteur de charge des connexions : c’est le point d’entrée des connexions clientes. Tel un chef d’orchestre, il héberge et gère la configuration de la totalité de l’infrastructure de virtualisation.  Point de connexion des clients, il les redirige en fonction des règles définies par l’administrateur vers leur PC Virtuels.

Le Connexion Broker ne vient pas altérer les protocoles redirigés du poste de travail à la VM logée sur un Hyperviseur. Le protocole est utilisé avec ses caractéristiques natives. Notre Connexion Broker a pour mission de créer les règles de routages (iptable, conntrack, etc) au niveau du noyau Linux et n’altère jamais le protocole qui est à un autre niveau.

Ce rôle intègre nativement les fonctionnalités de haute disponibilité. Dès qu’un nouveau serveur de connexion est ajouté, il se synchronise automatiquement avec les serveurs de connexions existants. L’architecture devient automatiquement redondante et à tolérance de panne.

 

BYOD – Bring Your Own Device

Le BYOD est une pratique qui consiste à utiliser ses équipements personnels (téléphone, ordinateur portable, tablette électronique) dans un contexte professionnel ou scolaire. Ces appareils facilitent l’accès aux informations et applications de l’entreprise. Le BYOD est particulièrement répandu dans les universités et écoles.

 

Cache optimizer®

L’Optimizer de cache permet d’optimiser les échanges de blocs disques entre les Masters dans le Cloud et les boitiers ceBox. Il dispose d’un système de cache pour ces échanges. Sur le principe, un seul optimiser® peut être utilisé pour l’ensemble des postes. L’analyse des liens réseaux permet de bien déterminer le nombre et la localisation du ou des Optimizer®.

 

Cloud

Le cloud computing est l’exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants via un WAN privé ou public (internet).

 

Cluster

Un cluster  (en français « grappe ») est une architecture formée d’un ensemble de PC formant des nœuds. Dans un cluster, chaque noeud peut fonctionner de manière indépendante des autres nœuds.

On distingue deux principaux usages :

  • Les clusters HA – haute disponibilité – qui sont utilisés pour répartir la charge de travail sur différents serveurs afin de garantir la disponibilité des PC même en cas dysfonctionnement d’un des nœuds.
  • Les clusters de calcul qui permettent de répartir une charge de travail sur différents serveurs afin d’utiliser la performance cumulée de chacun des noeuds.

 

Console 

Une console de gestion est en somme le cœur du management des PC virtuels d’une solution de virtualisation. Elle permet de configurer des milliers de PC virtuels, programmer leur arrêt/démarrage et diffuser simplement et rapidement les mises à jour nécessaires sur tous les postes, y compris en multi-sites. La console de Wisper est simple et très intuitive grâce à un système de glisser déposer. La virtualisation n’a jamais été aussi simple qu’au travers de la console Wisper !

 

Déport d’affichage

Le déport d’affichage ou export display consiste à se logguer à distance pour exécuter des applications graphiques sur le serveur distant : la fenêtre graphique de l’application et son contenu seront envoyés par le réseau vers la machine cliente ; les données du clavier et de la souris de la machine cliente sont envoyées vers le serveur.

Les solutions Wisper utilisent de moins en moins le déport d’affichage car les performances ne permettent pas de satisfaire les utilisateurs en termes de performances multimédias. Notre solution ceBox® n’utilise plus la technologie du déport d’affichage, et offre ainsi des performances multimédias équivalentes à un poste de travail traditionnel.

 

ESX

ESX est un hyperviseur distribué par VMware. Il partitionne les serveurs physiques en plusieurs machines virtuelles composées de processeurs, mémoire, mise en réseau, ressources de stockage et BIOS propre à chacune.

 

Ghost

Ghost (general hardware-oriented system transfer) désigne un clone d’un disque dur physique, la duplication de la totalité d’une partition : OS, applications, fichiers.

 

Green IT

Le Green IT ou Green Computing désigne des pratiques éco-responsables visant à réduire l’empreinte écologique, économique, et sociale des technologies de l’information et de la communication. Depuis 2006, Wisper conçoit des solutions de virtualisation de postes de travail respectueuses de l’environnement permettant des économies tangibles.

 

Haute disponibilité

On appelle « haute disponibilité » – en anglais « High Availability » (HA) toutes les dispositions visant à garantir la disponibilité d’un service, c’est-à-dire assurer le bon fonctionnement d’un service 24H/24. La solution ceBox® de Wisper assurent la haute disponibilité des postes de différentes manières :

Avec la solution ceBox®, chaque machine virtuelle est exécutée localement sur le point d’accès, assurant alors une haute disponibilité pour l’ensemble du parc de postes de travail puisqu’il n’y a aucun serveur (hyperviseur), chaque poste est indépendant. La machine étant exécutée en locale, même en cas de coupure du réseau, l’utilisateur peut continuer à travailler sur son poste, comme sur un PC classique.

 

Hyper-convergence

L’hyper-convergence, également connue sous le nom de infrastructure hyperconvergée est un type d’infrastructure matérielle. L’hyper-convergence intègre différentes technologies comme la virtualisation, le réseau, le stockage, le tout centralisé dans un boitier unique offrant une puissance de calcul bien supérieure à une infrastructure convergée.

 

Hyperviseur

Ce rôle fournit de la puissance CPU et de la mémoire pour exécuter les PC Virtuels des utilisateurs.  Plus ses ressources sont importantes, plus il pourra exécuter de PC Virtuels.

Ce rôle intègre nativement les fonctionnalités de redondance et répartition de charge. Chaque fournisseur de PC Virtuels (Hyperviseur) devient éligible pour exécuter des PC Virtuels. La montée en charge peut ainsi se faire simplement et de façon souple, pour répondre par exemple à une montée en charge non planifiée.

 

Hyperviseur de type 1

Un hyperviseur de type 1 est comme un noyau système très léger et optimisé pour gérer les accès des noyaux d’OS invités à l’architecture matérielle sous-jacente.

Par exemple : KVM (libre), Citrix Xen Server (libre), VMware vSphere (anciennement VMware ESXi et VMware ESX), Microsoft Hyper-V Server.

 

Hyperviseur de type 2

Un hyperviseur de type 2 est un logiciel (généralement assez lourd) qui tourne sur l’OS hôte. Ce logiciel permet de lancer un ou plusieurs OS invités. La machine virtualise et/ou émule le matériel pour les OS invités. Ces derniers croient dialoguer directement avec le-dit matériel.

Par exemple : logiciels Microsoft (Microsoft VirtualPC, Microsoft Virtual Server), logiciels Parallels (Parallels Desktop, Parallels Server), Oracle VM VirtualBox (libre), logiciels VMware (VMware Fusion, VMware Player, VMware Server, VMware Workstation), logiciels libres (QEMU : émulateur de plateformes x86, PPC, Sparc, et bochs : émulateur de plateforme x86).

 

Infrastructure serveur

Dans une infrastructure de bureau virtuel (VDI) traditionnelle, le système d’exploitation s’exécute sur une machine virtuelle hébergée sur un serveur dans un data-center. Le coût de cette infrastructure serveur est assez élevé et les performances ne sont pas toujours au rendez-vous.

Véritable révolution sur le marché de la virtualisation de postes de travail, la technologie  ceBox® est une solution sans infrastructure serveur. Les performances sont inégalées et les coûts considérablement diminués.

 

Intel NUC

Le NUC est un mini PC de bureau imaginé par Intel. Plus petit qu’un Mac Mini, le NUC (Next Unit of Computing) d’Intel est la nouvelle génération de PC de bureau. Haut de 4 cm et large de 11 cm, ce tout petit boitier peut se poser sur un bureau ou mieux encore, se fixer derrière un écran (un kit de montage est fourni en standard).

La technologie ceBox® utilise la puissance de ce client léger pour conférer aux postes de travail une performance inégalée tout en offrant les avantages des solutions VDI traditionnelles, à savoir la centralisation du management des postes en un point unique.

De plus, l’intel NUC a une très faible consommation énergétique ce qui permet des économies d’énergies significatives !

 

Machine virtuelle

Une machine virtuelle est une illusion d’un appareil informatique créée par un logiciel d’émulation. Le logiciel d’émulation simule la présence de ressources matérielles et logicielles telles que la mémoire, le processeur, le disque dur, le système d’exploitation et les pilotes.

 

Master / Image Maître

Un master ou Disk template est un disque virtuel contenant le système d’exploitation et les applications des PC Virtuels à déployer. C’est à ce niveau que sont installées les applications supplémentaires et les mises à jour. A l’instar d’un ordinateur, le master est un modèle qui peut être affecté à la totalité ou à un groupe d’utilisateurs. Il est ainsi possible – par l’utilisation des masters – de proposer Microsoft Windows XP à un groupe d’utilisateurs et Microsoft Windows Seven ou Linux à un autre groupe. A partir de la console, il suffit de configurer un ou plusieurs master(s) qui seront ensuite déployés à des milliers d’utilisateurs en fonction de leurs besoins métiers, et ce en quelques secondes seulement.

 

Mode non persistant – Read Only

Le PC Virtuel « read-only » offre un PC identique à celui auquel l’utilisateur est habitué.  Néanmoins, ce PC peut être régénéré à tout instant simplement en l’arrêtant. Au redémarrage suivant, le PC Virtuel est immédiatement disponible dans son état défini par l’administrateur, vierge de toute pollution volontaire (installation de logiciels non autorisés) ou involontaire (virus ou autres logiciels malveillants). Le PC est ainsi immédiatement disponible, nettoyé et propre comme au premier jour.

Il est possible d’automatiser l’arrêt/redémarrage afin de garantir la disponibilité chaque matin de PC Virtuels dans leur état originel.

Dans ce mode, la sauvegarde des données doit être effectuée sur un serveur de fichiers réseau. Tous les protocoles habituellement présent dans une infrastructure d’entreprise sont possibles : CIFS (SMB), NFS, FTP, etc.

 

Mode persistant – Read Write

Le PC Virtuel Personnel est persistant et correspond à une copie du média maître à partir duquel ce PC Virtuel est créé. En terme opérationnel, un tel PC Virtuel est similaire à un PC « classique », tout en étant centralisé et accessible depuis n’importe quel point du réseau de l’organisation. Il offre donc une large souplesse d’utilisation par rapport à un PC « classique ».

 

PCv Linux

Un PC virtuel Linux est un PC virtuel sur lequel l’OS Linux est émulé. Les solutions Wisper permettent à un utilisateur de lancer un PC virtuel Windows et/ou Linux à partir d’un même point d’accès et avec le même niveau de performance. Fini la gestion des doubles Boots !

 

PCv Windows

Un PC virtuel Windows est un PC virtuel sur lequel un OS windows est émulé. Les solutions Wisper permettent à un utilisateur de lancer un PC virtuel Windows et/ou Linux à partir d’un même point d’accès et avec le même niveau de performance. Fini la gestion des doubles Boots !

Nos solutions offrent différentes versions des OS windows, à savoir windows 7, windows 8 …

 

Point d’accès

Le point d’accès désigne tout périphérique réseau susceptible d’atteindre une machine virtuelle et disposant des périphériques d’entrées-sorties tels que clavier, souris et écran.

Synonymes : Client Léger, Terminal, PC Portable, SmartPhone…

 

Redondance

La redondance désigne le dédoublage des éléments informatiques critiques, le second assurant la relève du premier en cas de panne. Dans le cas où le premier périphérique tombe en panne, le périphérique de secours (identique) prend immédiatement le relai, empêchant l’arrêt de l’application. Généralement, un seul des 2 fonctionne à la fois, le second ne démarre qu’en cas de panne du premier.

Pour la virtualisation de postes de travail (VDI), la redondance est largement recommandée étant donné que des dizaines de postes de travail sont exécutés sur un même serveur hyperviseur, l’arrêt d’un serveur peut provoquer un arrêt de production très conséquent, la redondance permet alors de palier à ce problème.

 

RDP – Remote Desktop Protocol

Le RDP est un protocole qui permet à un utilisateur de se connecter sur un serveur exécutant Microsoft Terminal Services. Des clients existent pour la quasi-totalité des versions de Windows, et pour d’autres systèmes d’exploitation, comme les systèmes GNU/Linux. Le serveur écoute par défaut sur le port TCP 3389. Son successeur, le RDS (Remote Desktop Services) est implémenté à partir de la version R2 de Windows Server 2008.

 

SaaS

SaaS (Software as a Service) : le matériel, l’hébergement, le framework d’application et le logiciel sont dématérialisés. Les clients n’achètent plus le logiciel mais le consomment à la demande, en payant à l’usage réel ou sous forme d’abonnement.

 

VDe

La VDe désigne la virtualisation sans infrastructure serveur. Elle se veut économique, évolutive, efficace et eco-friendly. C’est un nouveau paradigme aux solutions VDI qui lève les freins au solutions traditionnelles en termes de performances et de coûts.

 

VDI

Le Virtual Desktop Infrastructure (VDI), traduit par infrastructure de bureau virtuel ou machine virtuelle, est un système permettant la dissociation du PC utilisateur d’une part et de la machine physique d’autre part.

En somme, la virtualisation de poste permet de dé-corréler les éléments logiques – Système d’exploitation (OS) et applications – des éléments physiques – processeurs, mémoires – du PC traditionnel. Les éléments logiques peuvent cohabiter sur un même serveur centralisé, tout en étant indépendants au niveau du fonctionnement.

 

Virtual Disk Server (VDS)

C’est un service de clusters de disques et de cache disques pour la mise à disposition des secteurs utiles aux VM.  Ce stockage est utilisé pour les médias de référence à partir desquels les PC Virtuels sont créés à la volée lorsque nécessaire.

 

Virtualisation

La virtualisation consiste à faire fonctionner simultanément un ou plusieurs systèmes d’exploitation (Windows, Linux, etc) ou applications comme de simples logiciels / processus, sur un ou plusieurs serveurs (Hyperviseur de type 1) ou système d’exploitation (Hyperviseur de type 2), au lieu de ne pouvoir en faire fonctionner qu’un seul par machine physique.

 

Virtualisation de poste de travail

La virtualisation du poste de travail (Virtual Desktop Infrastructure en anglais plus connu sous le nom de VDI) n’est plus aujourd’hui une véritable nouveauté.

Il s’agit d’un sujet remontant à une quinzaine d’années avec les premières technologies Citrix qui ont permis le recyclage des postes de travail anciens, presque obsolètes, sans les mettre à niveau, tout en donnant accès aux dernières technologies. Ainsi, l’utilisateur pouvait accéder aux meilleurs logiciels, sans avoir une  machine locale puissante nécessaire pour les faire fonctionner.

Search